Un commerce au service du développement

DISCOURS D’OUVERTURE DE MONSIEUR LE CONSEILLER PRINCIPAL, REPRESENTATN DE MONSIEUR LE MINISTRE A L’OCCASION DE L’ATELIER DE NOTIFICATION DES MESURES DE L’ACCORD DE L’OMC SUR LA FACILITATION DES ECHANGES (AFE).

0 35

Mesdames et Messieurs les Hauts cadres et Représentants des Ministères et structures,

Mesdames et Messieurs les Représentants des Institutions Internationales,

Mesdames et Messieurs les Représentants du Secteur Privé et de la Société Civile,

Chers participants,

Mesdames et Messieurs,

C’est pour moi un honneur et un réel plaisir de procéder à l’ouverture de l’atelier sur la notification des mesures de l’Accord de l’OMC sur la Facilitation des Echanges, fruit du partenariat entre le Ministère du Commerce et l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).
Je souhaiterais remercier vous tous ici présents pour avoir honoré de votre présence cette activité malgré vos multiples occupations.

Mesdames et Messieurs,

Le présent atelier s’inscrit dans le cadre de la notification des mesures des catégories A, B, C de l’accord conformément aux articles 15 et 16 dudit accord.
La République de Guinée est membre de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) depuis 1995. Il vous souviendra que les Ministres du commerce de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) réunis en Indonésie, à Bali, du 3 au 7 décembre 2013 sont parvenus à un accord pour faciliter le commerce international connu sous le nom de l’Accord de Bali.

Entrée en vigueur en février 2017, sa mise en œuvre exige de tous les Etats membres, la simplification des formalités et procédures douanières, la réduction des coûts et délais des transactions afin d’augmenter les flux des échanges commerciaux, et la mise en place d’un cadre permanent de concertation et de coordination à travers un Comité National de Facilitation des échanges.
Il convient de souligner que notre pays fait partie de ceux qui ont ratifié l’AFE.

La facilitation des échanges est un catalyseur de compétitivité des petites et moyennes entreprises (PME) qui constituent le maillon essentiel de notre économie.

Mesdames et Messieurs,

La mise en œuvre des différentes dispositions de cet accord est aujourd’hui un impératif pour notre pays.
Elle permet à notre pays de respecter d’une part ses engagements vis-à-vis de cet accord et des autres membres de l’OMC, mais également et surtout de tirer pleinement parti des avantages y relatifs.

C’est pour cette raison que le Ministère du Commerce, avec l’appui de l’Organisation Mondiale du Commerce, a tenu à organiser cette activité en vue de permettre à toutes les parties prenantes d’exprimer leurs préoccupations et de les faire prendre en compte dans la catégorisation des différentes mesures.

Cette activité servira également à identifier les besoins en matière d’assistance technique mais aussi les donateurs susceptibles de fournir ces assistances.
C’est compte tenu des implications de la mise œuvre de cet accord pour notre pays, que le Gouvernement de la République de Guinée, sous la clairvoyance de Son Excellence le Professeur Alpha CONDE, Président de la République Chef de l’Etat et du , Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Docteur Kassory FOFANA, résolument engagé dans la dynamique de promotion des Partenariats Publics Privés a signé une convention avec la Société Webb Fontaine pour la mise place dans notre pays, du Guichet Unique du Commerce Extérieur (GUCEG) qui est d’ailleurs une des mesures de cet accord.

Mesdames et Messieurs,
Chers Participants,

Je vous exhorte à vous investir activement dans les travaux de cet atelier afin de procéder à une catégorisation objective des différentes mesures, toute chose qui faciliterait la mise en œuvre efficace et efficiente de l’accord pour le bénéfice de toutes les couches socio-économique de notre pays.
Sur ce, je déclare ouvert les travaux de l’atelier de notification des mesures de l’Accord de l’OMC sur la Facilitation des Echanges.

Je vous remercie

Transmis par le Service de la Communication du Ministère

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.