www.commerce.gov.gn
Un commerce au service du développement

DISCOURS DE MADAME AMINATA KOUROUMA, SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DU MINISTÈRE A L’OCCASION DE L’ATELIER DE PARTAGE ET DE VALIDATION DE LA STRATÉGIE NATIONALE DE MISE EN ŒUVRE DE L’ACCORD SUR LA ZLECAF EN RÉPUBLIQUE DE GUINÉE »

0 37

Mesdames et Messieurs les Hauts Cadres de l’Etat ;
Mesdames et Messieurs les Représentants des Institutions
Internationales et du Corps diplomatique ;
Mesdames et Messieurs les Représentants de la CEA et du CCI ;
Mesdames et Messieurs les Représentants du Secteur privé ;
Mesdames et Messieurs les Représentants de la Société Civile ;
Mesdames et Messieurs ;

Qu’il me soit permis tout d’abord, de prendre la parole, pour vous souhaiter la cordiale bienvenue et de vous remercier, au nom de Son Excellence Monsieur le Ministre du Commerce, l’Arch. Boubacar BARRY, à l’occasion de cet atelier de validation, de la Stratégie nationale de mise en œuvre de l’Accord de la Zone de Libre-échange Continentale Africaine, communément appelé la ZLECAF.

Votre présence à ce présent atelier, est la preuve éloquente de votre adhésion à la matérialisation de la ZLECAF, et de votre volonté manifeste, à accompagner les efforts consentis par le Gouvernement guinéen, dans la mise en œuvre effective de ce projet continental.

Mesdames et Messieurs,

La Zone de Libre-Echange Continentale Africaine est une entreprise inclusive de tous les horizons de la société guinéenne : Gouvernement, acteurs économiques, femmes, jeunes, universitaires, société civile, diaspora, et bien d’autres parties prenantes de la vie nationale.
En vue d’élargir la participation des parties prenantes, la Commission des Nations Unies pour l’Afrique, en étroite collaboration avec la Commission de l’Union Africaine a été mandaté à aider les États Membres de l’Union Africaine, à formuler et à mettre en place des stratégies nationales de mise en œuvre de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine, avec des arrangements institutionnels nationaux appropriés.

C’est donc grâce à l’appui technique et financier de la Commission Économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), et la collaboration étroite avec le Ministère du Commerce que le présent atelier voit le jour.
Mesdames et Messieurs,
Dès septembre dernier, le Ministère du Commerce, à travers sa Direction nationale du Commerce extérieur et de la Compétitivité, avec l’appui des consultants, a lancé, des consultations sur les perspectives de la ZLECAF pour le République de Guinée. Et il est ressorti de ces consultations, que, notre pays ne pourra bénéficier des avantages de la ZLECAF, qu’à travers une stratégie nationale inclusive et bien élaborée.

L’objectif donc du présent atelier, est d’aider la République de Guinée à atteindre deux objectifs stratégiques, à savoir : l’alignement du programme national de développement économique et social (PNDES) 2016-2020, de la Guinée, sur les dispositions juridiques et le programme de travail de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine, d’une part, et l’intégration continentale des populations guinéennes, d’autre part.
Grâce donc à cet alignement et cette harmonisation des politiques, les perspectives de développement socioéconomique de la Guinée seront mieux cernées.

Mesdames et Messieurs,

Vous devez savoir que, le lancement de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine est renforcé par des règles d’origine bien définies, la liste des concessions tarifaires dans le commerce des marchandises, le mécanisme de surveillance et d’élimination des obstacles non tarifaires, la création d’une plateforme panafricaine de paiements et de règlements numériques, ainsi qu’un portail de l’Observatoire Africain du Commerce.
Il est important de noter que l’entrée en vigueur de l’Accord de la ZLECAF, doit regrouper le marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA), la Communauté de l’Afrique de l’Est (CEA) et la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), l’Union du Maghreb arabe et la communauté des Etats sahélo-sahariens et la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), dont la Guinée est membre. L’objectif à terme est d’intégrer les Etats de l’Union africaine, à travers les Communautés économiques régionales et la République de Guinée ne saurait rester en marge de ce processus d’intégration.

Mesdames et Messieurs,

Ainsi, dès septembre dernier, avec l’appui des consultants, le Ministère du Commerce, a lancé, des consultations sur les perspectives de la ZLECAF pour le République de Guinée. Il a été établi que, notre pays ne pourra bénéficier des avantages de la ZLECAF, qu’à travers une stratégie nationale inclusive et bien élaborée.
Il sera donc requis de votre part, de donner votre appréciation sur le contenu du document à votre portée, d’analyser les stratégies et plans d’actions proposés et d’apporter vos précieuses contributions à son amélioration, en vue de sa validation.
Ledit projet de rapport vous invite à réfléchir entre autres sur les objectifs stratégiques suivants :
L’amélioration du niveau d’information des parties prenantes à la ZLECAF; Le renforcement du cadre de référence des politiques de promotion de la compétitivité nationale ; La réduction des coûts de transactions associés au commerce et la facilitation des échanges ; L’amélioration de l’environnement des affaires ; Le développement de stratégies commerciales offensives ; La mise à niveau des producteurs et des produits ;La promotion de la participation des femmes et jeunes femmes au commerce transfrontalier.

Mesdames et Messieurs,

Je vous invite donc à vous approprier collectivement et individuellement le projet de rapport sur la stratégie nationale de mise en œuvre de la ZLECAF, soumis à votre appréciation, en l’analysant de façon critique et en y apportant des contributions, car c’est à ce prix qu’au terme des travaux, nous disposerons d’un document validé, qui concoure à ouvrir les marchés sous régionaux aux marchandises en provenance de la Guinée.
Je voudrais conclure mon propos, en réitérant les remerciements de Son Excellence Monsieur le Ministre du Commerce, aux partenaires ici présents, pour leur appui constant à la Guinée, notamment la CEA, à CUA, l’UE, le Secteur privé, et la Société civile, pour leur implication à l’élaboration de ce projet de rapport.

Sur ces mots, je déclare ouverts les travaux de l’Atelier de validation de la stratégie Nationale de mise en œuvre de l’Accord sur la ZLECAf, en République de Guinée.

Je vous remercie

Transmis par le Service de Communication du Ministère

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :