www.commerce.gov.gn
Un commerce au service du développement

 DISCOURS OUVERTURE DE MONSIEUR LE MINISTRE D’ETAT, MINISTRE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE, A L’OCCASION DU 10ème FORUM DES MINISTRES DU COMMERCE DE LA ZMAO.

0 40

Mesdames et Messieurs les membres des Institutions Républicaines,
Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement,
Mesdames et Messieurs les Représentants des corps diplomatiques,
Messieurs les Ministres du Commerce de la ZMAO ;

Mesdames et Messieurs les Représentants des Etats membres de la ZMAO,

Monsieur le Représentant de la Commission CEDEAO;

Madame la Directrice Générale de l’IMAO;

Monsieur le Représentant d’Afreximbank;

Monsieur le Représentant de la CEA,

Mesdames et Messieurs les Représentants de la Chambre de Commerce et acteurs du secteur privé guinéen;
Distingués invités,
C’est pour moi un grand honneur et un réel plaisir de prendre la parole, en ce jour mémorable, pour vous souhaiter, au nom de Son Excellence Monsieur le Président de la République Professeur Alpha CONDE, de son Gouvernement et du Peuple guinéen, la chaleureuse bienvenue en République de Guinée.
Permettez-moi d’adresser mes vifs remerciements à l’Institut Monétaire de l’Afrique de l’Ouest pour avoir honoré la Guinée d’abriter le 10ème forum des Ministres du Commerce de la Zone Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (ZMAO), un événement hautement significatif dans le processus d’intégration commerciale de nos économies.

Mesdames et Messieurs,
Distingués invités,
Le forum des Ministres du Commerce de la ZMAO se tient dans un contexte international marqué par la persistance des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, la montée de l’incertitude internationale et le début de consensus d’un accord de sortie du Royaume Uni de l’Union Européenne.
Au niveau de notre Continent, il se situe dans le contexte de l’entrée en vigueur de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf), en mai 2019. La ZLECAf est un potentiel de commerce intra-africain de 60% à l’horizon 2022, avec un marché potentiel de 1,2 milliards de personnes pour un PIB cumulé de 2,5 trillions de dollars US.
La valorisation de ce potentiel de la ZLECAf résultera de l’approfondissement de l’intégration commerciale des régions du Continent, au travers de programmes et actions qui s’articulent autour des questions commerciales régionales.
C’est dans cette perspective qu’il convient de situer le choix du thème de ce 10ème forum des Ministres du Commerce de la ZMAO, intitulé « Zone de Libre Echange Continentale Africaine : Opportunité et Enjeux pour les Etats membres de la Zone Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (ZMAO) ».

Mesdames et Messieurs,
Distingués invités,
Vous conviendrez avec moi que l’intégration commerciale constitue une étape importante dans le processus d’intégration économique de la ZMAO. Son approfondissement facilite les étapes suivantes du processus d’intégration économique et monétaire.
La rencontre de Conakry nous offre une autre opportunité, après celle du Nigéria, d’évaluer ensemble le chemin parcouru dans le cadre du processus d’intégration commerciale et d’identifier les défis à relever pour accroitre le niveau des échanges intra-communautaires.
En dépit du contexte international moins favorable, les pays de la ZMAO réalisent des résultats relativement appréciables, notamment en matière de croissance économique. Ils ont affiché une croissance du PIB réel de l’ordre de 2,6% en 2018 contre 2,1 % en 2017, soutenue principalement par la reprise économique au Nigeria. Cependant, le commerce intra-ZMAO n’a augmenté que légèrement, passant de 1,34 milliard de dollars en 2017 à 1,38 milliard de dollars en 2018.
Je me réjouis des avancées significatives enregistrées par nos pays, en matière de respect des protocoles de la CEDEAO, relatifs aux échanges. Le score indiciel de la facilité d’exercice du commerce pour l’année 2018 révèle que la plupart des Etats membres de la ZMAO ont réalisé des progrès encourageants.
En ce qui concerne la Guinée, elle a enregistré une évolution notable, en matière de respect des dispositions du Schéma de Libéralisation des Échanges de la CEDEAO (SLEC), grâce aux nombreuses réformes réalisées par le Gouvernement. Au premier semestre 2019, 27 entreprises et 78 produits sont agréés dans ce cadre contre 22 entreprises au cours de l’année précédente, grâce aux efforts de sensibilisation du Gouvernement.
De même, elle a réalisé des résultats significatifs dans l’application du Tarif Extérieur Commun (TEC), dans l’harmonisation des procédures de documentation et de dédouanement, dans la mise en œuvre du protocole de la CEDEAO sur la libre circulation des personnes, sur le droit de résidence et d’établissement et d’entrée, sans visa, pour les citoyens des pays membres de la CEDEAO, pour ne citer que.

Mesdames et Messieurs,

Distingués invités,

En dépit des progrès enregistrés par nos pays, de nombreux défis restent à relever. Au nombre desquels, figure le déficit d’infrastructures qui entrave le développement des échanges intra-communautaires et impacte négativement la compétitivité de nos économies.
Les obstacles tarifaires et non tarifaires persistent. L’application de certains textes et protocoles relatifs au commerce intra-communautaire reste limitée. Nos économies sont moins diversifiées et le tissu industriel moins densifié. Cet état de fait nous interpelle à fédérer nos énergies pour apporter des réponses les plus appropriées, en faveur d’une intégration commerciale réussie dans notre espace.

Je garde l’espoir que les travaux du 10ème forum des Ministres du Commerce de la ZMAO permettront d’identifier des nouvelles pistes de solutions pour la dynamisation du commerce intra-communautaire. Sur ce, je déclare ouvert le 10ème Forum des Ministres du Commerce de la ZMAO.

Je vous remercie

Transmis par le Service de Communication du Ministère

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :