Un commerce au service du développement

LE PROJET « SHE TRADE » PRÉSENTÉ AUX CADRES DU MINISTÈRE DU COMMERCE PAR UNE MISSION DU CCI.

0 43

Une mission d’exploration du Centre du Commerce International a rencontré ce jeudi 20 juin 2019, les cadres du ministère du commerce pour leur présenter leur nouveau projet ‘’ SHE TRADE’’ en vue de recueillir leurs avis. La rencontre a été présidée par monsieur le conseiller principal, secrétaire général et chef de cabinet par intérim Monsieur Bafodé Boua Soumah.

Selon la mission, le projet She Trades West Africa vise à améliorer les moyens de subsistance des femmes dans certaines chaînes de valeur agricoles en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone. Il est financé par l’agence coréenne de coopération internationale et mis en œuvre par le Centre du Commerce International (CCI) dans le cadre de l’initiative She Trades.
Ce projet en cours d’élaboration permettra d’améliorer les moyens de subsistance de 10 000 femmes de ménages agricoles opérant dans les chaînes de valeur de la noix de cajou, du cacao et du café en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone. Il aidera à augmenter leurs revenus en améliorant les relations entre les genres au sein des ménages, en créant des capacités techniques et en élargissant les marchés. Les chaînes de valeur sélectionnées constituent un point d’entrée stratégique dans les ménages agricoles et le projet travaillera avec les hommes et les femmes pour améliorer la dynamique de genre.

Avec une enveloppe globale d’environ 5 million de dollars, soit un million pour chaque pays et pour une durée de quatre ans, le projet travaillera avec les opérateurs de la chaîne de valeur (y compris les femmes entrepreneurs, les entreprises appartenant à des femmes, les coopératives, les associations d’agriculteurs, les commerçants, les exportateurs et les multinationales), afin de renforcer leur capacité à fournir des services efficaces aux hommes et aux femmes dans les chaînes de valeur commerciales, et de ce fait contribuant ainsi à lutter contre les inégalités de genre. Le projet SheTrades West Africa travaillera également sur des mesures de sensibilisation et de renforcement des capacités avec les gouvernements respectifs afin de soutenir le développement économique des femmes au niveau politique.

Photo de famille

Point focal du projet She Trade, monsieur le Directeur Général du BSD, Abdoulaye Bella Diallo a suggéré de prendre compte l’appui au renforcement des capacités opérationnelles du ministère pour la pérennisation des acquis du projet. Plusieurs autres suggestions ont été formulées visant à prendre en compte tous les aspects du projet. La mission a pris fin par une visite de terrain de quelques groupements de femmes évoluant dans la chaine de valeur. La prochaine mission va porter sur l’élaboration du d’action du projet.

Le service de communication du ministère.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.