Un commerce au service du développement

N’ZEREKORE, LE MINISTRE BOUBACAR BARRY LANCE LES TRAVAUX DE L’ATELIER DE FORMATION DES ACTEURS DE LA FILIÈRE CACAO.

0 80

Dans le cadre du renforcement des capacités des institutions d’appui au commerce pour la filière cacao », la section « Information et intelligence commerciale (TMI) » de l’ITC a développé un atelier de formation en collaboration avec l’agence guinéenne de promotion des exportations (AGUIPEX) destiné à faciliter l’accès aux informations commerciales sur les marchés attractifs pour le cacao guinéen. Cette formation a été lancée ce lundi 29 avril 2019 à N’Zérékoré par monsieur le ministre du commerce Architecte Boubacar Barry.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet de développement de la filière cacao en Sierra Léone, au Libéria en Guinée du quatrième programme du fond d’affectation spécial des Pays-Bas NTF4. Pour la Directrice Générale de l’Agence Guinéenne de Promotion des Exportation (AGUIPEX), ce projet a pour objectif d’accroitre la compétitivité des producteurs et des exportateurs dans la filière cacao. 
Les bénéficiaires de ce projet au nombre d’une trentaine comprennent les agriculteurs et groupement de producteurs, les PME, les coopératives ainsi que les institutions d’appui à l’investissement et au commerce. Ce projet va également permettre à l’Aguipex d’améliorer les services qu’elle fournit aux acteurs de la filière cacao.

Pour Mme Claude Manguila, conseillère associée, économiste en chef et stratégie d’exportation au centre du commerce international, le projet NTF IV répond aux besoins exprimés par le gouvernement guinéen dans le cadre du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES), dont la priorité est la transformation durable et inclusive de l’économie et du programme présidentiel d’urgence. Selon elle, au cours de cet atelier, il sera question dans un premier temps d’identifier les contraintes affectant la compétitivité afin, dans un deuxième temps d’y apporter des solutions adéquates et pratiques.

Tout en saluant l’initiative et l’appui que le CCI ne cesse d’apporter à la Guinée, monsieur le ministre, a estimé le renforcement des capacités des acteurs de la filière cacao est indispensable pour le positionnement du cacao guinéen sur le marché international. Face à la concurrence, l’architecte Boubacar Barry n’écarte pas l’option de s’inspirer des pays leaders dans le secteur. « Nous sommes l’un des derniers pays qui arrive sur le marché de ce produit. Nous avons des pays voisins comme la Côte-d’Ivoire, comme le Ghana qui sont vraiment les leaders dans le secteur en Afrique. Il faut voir ce qu’ils ont fait, faire des voyages d’études à leur niveau pour comprendre comment ils ont réussi tout ça, pour que nous puissions aussi être sur le marché en produisant bien et en volume » souligne-t-il.
L’ouverture de cet atelier a connu la présence des autorités régionales, préfectorales et communales et N’Zérékoré. Tous se sont réjouis du choix porté sur leur ville pour abriter ces travaux.

Le Service de communication du ministère

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.