Un commerce au service du développement

KANKAN: LE MINISTRE BOUBACAR BARRY PREND CONTACT AVEC SES SERVICES DÉCONCENTRÉS.

0 40

En marge du lancement de la campagne nationale de commercialisation de la noix de cajou, le ministre du commerce architecte Boubacar Barry a rencontré ses services déconcentré de la région administrative de Kankan. Cette rencontre s’est tenue au centre de conditionnement et de conservation des mangues. Elle a permis à monsieur le ministre de prendre contact avec ses services et toucher du doigt les difficultés auxquels, ils sont confrontés.

Ces services déconcentrés des préfectures de la région de Kankan sont les directeurs préfectoraux du commerce, des chefs section DDI-DDE et de l’office national de contrôle de qualité ONCQ. Cette rencontre a permis à ces responsables de soumettre leurs préoccupations dans un mémorandum a monsieur le ministre. Ces doléances ont spécifiquement portées sur le renforcement de leurs capacités, le manque d’équipements et de moyens de mobilité mais aussi les confits d’attribution avec les autres services des ministères sectoriels à savoir l’industrie, l’élevage et l’environnement.

Cet entretien premier du genre pour monsieur le ministre du commerce avec ses services depuis sa prise de fonction, l’a permis de s’imprégner des réelles difficultés auxquelles ces derniers font face. A son tour, il leur a expliqué la nouvelle donne qu’il y a au niveau du ministère du commerce à travers les réformes qui sont engagées dans le secteur névralgique et extrêmement important du contrôle de la qualité. Ainsi que les autres structures telles que la DDI-DDE, la structuration du commerce et les autres ensembles.

Poursuivant, monsieur le ministre a aussi insisté sur les enjeux qu’a le pays en termes de rigueur et de compétitivité face à l’avènement de la ZLECAf. Selon l’architecte Boubacar Barry, nous devons tout faire pour que les produits guinéens qui sont connus de façon formelle, comme des produits de première qualité puissent répondre à toutes les normes de qualités codifiées par rapport à la réglementation internationale afin que nous puissions être présents sur le terrain.

Pour terminer, monsieur le ministre a largement expliqué les raisons de la fermeture de la plateforme de conditionnement et de conservation des mangues pour cette campagne à la fédération des planteurs et exportateur des mangues de Kankan. Selon lui les dispositions sont en train d’être prises pour le recrutement d’un opérateur fiable qui puisse gérer convenablement la plateforme.

Le service de communication du ministère.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.