Un commerce au service du développement

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU CABINET DU LUNDI 24 DÉCEMBRE 2018.

0 212

Le conseil de cabinet du lundi 24 décembre 2018 s’est tenu dans la salle de réunion du Département, sous la présidence de Monsieur le Ministre du Commerce.
Cette réunion est la toute première de monsieur le ministre, avec sa nouvelle équipe après le Décret du 04/12/2018.

Elle a connu la présence de l’ensemble des Directeurs et leurs Adjoints à la demande de Monsieur le Ministre. Car elle constituait la première occasion de prise de contact avec l’ensemble des responsables du Département.
Dans son message de Monsieur le Ministre a précisé n’avoir pas de message particulier à passer, vu qu’il était absent la semaine passée. Néanmoins, il a félicité les nouveaux promus tout en leur souhaitant la bienvenue dans la famille du Ministère du Commerce et en leur demandant d’œuvrer pour s’insérer dans la nouvelle dynamique qu’il a enclenchée.
Il a demandé à Madame la Secrétaire Générale de présenter les activités essentielles réalisées à son absence, et a donné des instructions pour booster les activités urgentes.

Concernant le compte rendu des activités réalisées à son insu, Madame la Secrétaire Générale a présenté les activités suivantes :
– la suite et fin des passations de services,
– la rencontre avec les représentants de 2 sociétés Iraniennes qui veulent ouvrir des usines de produits alimentaires et de détergents. A ce niveau, elle a précisé qu’elle leur a expliqué les facilités que le Ministère pourrait leur offrir pour s’installer notamment l’appui à l’obtention de sites dans les périphéries de la capitale, appui au remplissage des formalités administratives…etc.
– la rencontre avec une mission Marocaine (premier contact) dans le cadre de l’organisation du Salon International au mois de juin 2019. Elle a suggéré la mise en place d’une commission de travail pour gérer cette importante activité commerciale.

Après avoir pris connaissance sur l’évolution de certains activités urgentes, Monsieur le Ministre a donné des instructions suivantes :
– Au Conseiller Juridique : faire le point sur la mise en œuvre de la commission ZLECAf,
-A la DNCIC : continuer le processus de destruction des bouillons. Aussi, organiser une rencontre avec l’IGNM pour homologuer les instruments de mesure de la société auprès de laquelle le Ministère effectue en ce moment l’inspection du riz (qualité et poids). Et poursuivre l’inspection.

-A la Secrétaire Générale : faire la notification des points focaux aux différentes institutions, suite au Décret du 04/12/2018. Réfléchir aussi sur la suppléance des Conseillers et sur la mise en place d’un pool technique au niveau du cabinet du Ministre sur lequel éventuellement les Conseillers pourront s’adosser pour fonctionner correctement.

-A la Conseillère Commerciale : prendre en charge et faire avancer le dossier relatif à la numérisation des opérateurs économiques, en lien avec le BSD.

Le Ministre a interpellé le DG de l’ONCQ et le Point Focal sur la nécessité de faire rapidement une proposition concernant l’ONCQ, suite à la mission du Sénégal. Il insiste sur les aspects organisationnels et sur les innovations à apporter dans le fonctionnement de l’ONCQ et du laboratoire. Il a également interpellé Madame la Secrétaire Générale sur l’accompagnement que le Programme INTEGRA doit faire pour le Ministère du Commerce (véhicule), étant donné que la mise en œuvre a commencé.
Monsieur le Ministre invite les cadres du Département à un déjeuner, le 31/12/2018, après la réunion du conseil du cabinet. Il demande à la DAAF et à la Cheffe de Service Genre et Equité de se mettre en rapport pour lui faire des propositions en ce sens.

En divers, certains participants ont rendu compte de leurs activités :
a. Le Coordinateur du CIR a fait le compte rendu du déroulement de l’atelier organisé à Boké à l’intention de 50 participants de la Basse Guinée, entre autres sur la ZLECAf, la FE et les nouvelles reformes au niveau du Ministère du Commerce. L’atelier a suscité un vif intérêt des participants qui se sont familiarisés avec les outils présentés.

b. Le Conseiller Stratégique a expliqué la tenue par CCI de la formation des conseillers en gestion financière, sans la participation du Ministère du Commerce qui n’avait pas été associé aux préparatifs conformément à l’Accord conclu entre les deux parties.

c. Le Conseiller Stratégique a aussi donné des explications sur la mission d’un Expert de CCI à Boffa, dans le cadre de la mise en œuvre du Programme INTEGRA.

d. Le Conseiller Stratégique a enfin restitué sa participation à la vidéoconférence organisée par l’UE, le mardi passé, sur la présentation du système REX, pour l’enregistrement de tous les opérateurs économiques dans l’espace UE. A partir de janvier 2019, l’UE n’acceptera plus le certificat d’origine. Toutes les explications ont été données sur la lettre d’engagement. La Guinée doit faire une proposition à l’UE concernant sa partition dans la lettre d’engagement et le choix de l’autorité compétente.
Monsieur le Ministre a instruit le Conseiller Stratégique d’initier des rencontres avec les différents acteurs impliqués (Douane, DNCEC, AGUIPEX…) afin de faire des propositions sur la lettre d’engagement.

e. Le Chef de Cabinet et le Conseiller Principal ont fait la restitution du déroulement de l’atelier de lancement de la campagne commerciale café-cacao à N’Zerekore, qui s’était bien déroulée en présence des différents acteurs concernés. Le Chef de Cabinet a remis les 100 noix de cola traditionnelles des sages de Zali et le présent symbolique offert à Monsieur le Ministre du Commerce, en reconnaissance de sa collaboration.

Monsieur le Ministre s’est réjoui du bon déroulement du lancement de la campagne café-cacao. Il a demandé à la DNCIC de réfléchir sur la possibilité d’organiser les autres filières porteuses en Guinée.

L’Inspecteur Général Adjoint sortant a fait le point sur les différentes passations de services. Toutes les passations de services sont faites au niveau central.

f. Monsieur le Ministre a demandé au Chef de Cabinet de faire la remise du véhicule de l’Inspection Générale, après la réunion du cabinet.

g. A la fin de la rencontre, sur demande de Monsieur le Ministre, un tour de table a été fait qui a permis à chacun de se présenter (nom, prénom, fonction actuelle).

Le service de communication du ministère

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.