Un commerce au service du développement

Labé, fin de la deuxième étape de la tournée de prise de contact  du ministre du commerce.

0 300

Le ministre du commerce a bouclé la deuxième étape de sa tournée à l’intérieur du pays. Après Kindia et Mamou Marc Yombouno s’est rendu vendredi 23 septembre 2016 à Labé pour partager des informations et connaître les problèmes auxquels ses services déconcentrés sont confrontés.

Comme annoncé dans l’une nos précédentes dépêche, c’est aux environs de 12h que le ministre du commerce accompagné de quelques membres de son département est arrivé dans la région d’Alpha Molabé. Tous les responsables en charge du commerce de Labé élargi aux opérateurs économique étaient fortement mobilisés pour écouter le message de leur chef de département. Au terme de cette deuxième étape de cette tournée de prise de contact, Marc Yombouno dit avoir atteint ses objectifs « nous avons achevé la mission en atteignant les objectifs fixés. Nous avons pu rencontrer toutes les cibles programmées, et les résultats sont concluants. On a vu une forte mobilisation des cadres de la chambre de commerce et les opérateurs économiques. La leçon qu’on peut tirer, c’est de continuer à organiser ces genres de missions périodiquement pour nous mettre en contact avec les opérateurs et les cadres. Ça nous a aussi permis de déceler ce qui existe comme contrainte, comme insuffisances au niveau de la base » déclare-t-il.

Le commerce constitue la principale activité économique de la région de Labé. Cependant, les responsables en charge de ce secteur dans cette région disent être confronté à d’énormes problèmes. Des problèmes liés au manque de personnel, comme à Tougué, où, il n’y plus de directeur préfectoral du commerce depuis plusieurs mois. A cela s’ajoute, le manque de locaux, de formation des cadres entre autre. Malgré ces difficultés, les cadres des services déconcentrés à la base gardent espoir. « Cette présence de monsieur le ministre chez nous, nous a permis de connaitre un peu plus le fonctionnement de notre département, les nouvelles règlements en matière de commercialisation de nos produits et nous avons espoir que nous seront désormais appuyés et aidés par le département » espère Alphayo Diaby inspecteur régional du commerce à Labé.

D’ores et déjà, le ministre du commerce à remis des crédits de fonctionnement et des motos à ses différents directeurs préfectoraux pour plus de mobilité et d’efficacité.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.